Du 15 au 21 novembre dernier s’est tenue La Semaine pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH).

L’occasion de continuer à faire changer le regard pour permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder à l’emploi.

12 millions de Français sont en situation de handicap : 80% avec un handicap invisible survenu à l’âge adulte ou jeune adulte. Pour ces personnes, l’accès à l’emploi reste difficile, compte tenu, notamment, de la méconnaissance des recruteurs face à la question du handicap, qui génère encore beaucoup d’idées reçues.

L’emploi des personnes en situation de handicap est au cœur du plan France Relance avec un soutien renforcé pour les employeurs :

- L’aide à la mobilisation des employeurs pour l’embauche des travailleurs handicapés (AMEETH) a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2021.
- L’aide exceptionnelle d’un montant de 5 000 euros pour l’embauche de tout alternant de moins de 18 ans – en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation – ou de 8 000 euros pour l’embauche d’un alternant de plus de 18 ans a été prolongée jusqu’au 30 juin 2022.

Par ailleurs, les entreprises adaptées (EA) constituent une offre de solution pour des recrutements au travers des CDD tremplin par lesquels les EA forment les personnes pour un recrutement sur mesure pour les entreprises.

Pour en savoir plus sur le soutien aux employeurs pour le recrutement inclusif dans le cadre du plan de relance: cliquez ici

 

 

PROTECTION DES DONNÉES

La Cnil publie un « guide du délégué à la protection des données », regroupant « les principales connaissances utiles et bonnes pratiques » pour « aider les organismes et accompagner les DPO déjà en poste ».

Apparu en 2018, avec l’entrée en vigueur du RGPD, le DPO est chargé d’informer et conseiller le responsable de traitement, contrôler le respect des obligations légales et agir comme point de contact avec la Cnil.

Près de 30 000 personnes physiques et morales exercent cette fonction en France, pour 80 000 organismes ayant désigné un DPO.

Les autorités publiques et certains organismes privés, qui traitent à grande échelle des données sensibles ou des données permettant un suivi de personnes, sont tenus de le faire.

Téléchargez le guide pratique RGPD de la Cnil

Share This