Pour ce premier RDV avec un des adhérents GPMSE, nous avons choisi la Bretagne Sud, et plus particulièrement Lorient, territoire riche de compétences et de moyens dédiés à l’innovation et à son accompagnement. C’est là que nous avons rencontré Laurent Mussilier, ‎Directeur Général et du Développement d’entreprises technologiques et de services d’ ‎ERYMA ;  Holding qui offre une expertise unique en matière de solutions et systèmes de sûreté pour la prévention, surveillance, maintenance et télégestion de sites.

 

Investir dans la R&D pour anticiper et satisfaire les attentes du client

Pour Laurent Mussilier, investir dans l’innovation technologique et de services est une nécessité, aujourd’hui. « Nous souhaitons anticiper les attentes de nos clients, en leur offrant des systèmes intégrés toujours plus novateurs, permettant à la fois une optimisation de la sécurité et un accroissement de l’efficacité de leur société. En effet, les solutions que nous développons facilitent l’aide à la décision, via des rapports et tableaux de bord de suivi des activités de l’entreprise. Ce service, en sus de notre métier de prestataire de service à distance, via nos deux PC de télésurveillance, est une vraie valeur ajoutée. »

Blue RescueC’est ainsi qu’ERYMA vient de commercialiser l’offre « BlueRescue », un service d’assistance à personne en danger potentiel. « Ce système embarqué, autonome, qui s’adresse, par exemple, à des pompiers, transporteurs de fonds, vigiles, a fait l’objet de longues recherches, en concertation notamment avec des médecins, mais également la CNIL. Après validation du prototype, le processus d’industrialisation a été lancé, pour arriver à la commercialisation de ce dispositif. Aujourd’hui, celui-ci permet la surveillance automatique de professionnels de la sécurité en potentielle situation de danger, dans le cadre de leur mission. Ce, grâce à une analyse approfondie de l’environnement et de données physiologiques et comportementales offrant la possibilité de diagnostiquer une situation anormale. La télésurveillance, maillon essentiel et indispensable à la chaîne de sécurité, est totalement intégrée dans ce dispositif, ce qui est une vraie valeur ajoutée », précise Laurent Mussilier.

ASESUn autre projet, actuellement en cours de recherche et développement, et coordonné par ERYMA, a pour objectif de concevoir un générateur solaire à concentration photovoltaïque intelligent, peu coûteux et facile d’installation. « Nous avons pour ambition de créer et développer un système très novateur, utilisant l’énergie solaire pour alimenter les caméras et dispositifs de sécurité mobiles, sur des sites devant être protégés et surveillés de façon temporaire. Pour cela, nous travaillons avec différents partenaires, français et espagnols. Nous espérons lancer le processus d’industrialisation au 4e trimestre 2017 », annonce le Directeur Général d’ERYMA.

 

Le savoir-faire et la compétence  d’ERYMA reconnus au-delà des frontières

Laurent Mussilier a participé à Preventica Maroc, en avril dernier. « Voici quelques années, nous nous sommes intéressés à une demande croissante de mise en place de centres de télésurveillance, à l’étranger. Nous avons plus particulièrement ciblé des clients et partenaires recherchant des dispositifs de qualité, au Maghreb, et leur avons offert notre expertise. Nous avons alors mis en place un PC de télésurveillance, au Maroc, répondant aux exigences et normes établies en France, et procurant les mêmes services. » C’est pourquoi ce Directeur Général a souhaité exposer sur le salon Preventica Maroc, en s’associant avec d’autres partenaires, de façon à promouvoir une solution globale, intégrant un relais vers un PC de télésurveillance, à destination des clients du Maghreb. « Nous souhaitons renforcer notre présence, dans ces pays, en collaboration avec des partenaires français implantés au Maroc ou des partenaires locaux fiables et reconnus. C’est la raison pour laquelle le partenariat signé entre GPMSE et FENELEC nous importe grandement. Et nous sommes très attentifs aux actions qui vont être menées.»

 

L’évolution du métier de la sécurité électronique, demain…

Pour Laurent Mussilier,  le premier enjeu, pour les dirigeants de sociétés de sécurité électronique, est la sécurité des systèmes d’information. « L’arrivée de l’internet des objets, dans nos métiers, et du nomadisme, est une réalité, à laquelle nous devons bien évidemment faire face en tenant compte des risques cyber. En outre, grâce à ces nouveaux outils, de nombreuses prestations de services peuvent être proposées. De plus, la R&D permet de commercialiser des offres différenciantes, intégrant un ensemble de produits performants et de services complémentaires, voire indissociables, adaptés aux nouveaux besoins et aux degrés d’exigence de nos clients. Alors, misons sur des offres de services ciblées, innovantes et à forte valeur ajoutée, pour développer nos sociétés et les pérenniser, demain.»

 

Share This