Le 22 février 2018, Monsieur Antonio Pérez, Président de l’Association espagnole des sociétés de sécurité (AES) et Monsieur Luc Jouve, Vice-Président du Groupement Professionnel des Métiers de Sécurité Electronique, signaient une convention partenariale, à l’occasion du salon Sicur, à Madrid.

L’union de ces deux Fédérations, représentant les métiers de la sécurité électronique dans leurs pays respectifs, montre la volonté de partager les bonnes pratiques, outils et connaissances, dans un secteur en constante évolution. Une première concrétisation de cette volonté de coopération se traduira, le 1er juin prochain, lors des Assemblées générales, par des interventions et échanges entre les pouvoirs publics français et espagnols. A l’issue de cette journée, suite aux réflexions et attentes des intervenants et participants, des réflexions, projets et travaux seront déterminés et conduits.

« La loi sécurité espagnole est différente de celle française, particulièrement en ce qui concerne le métier d’installateurs. En effet, l’installation et la maintenance des dispositifs de sécurité, connectés notamment aux stations de télésurveillance ou aux PC de vidéoprotection, entrent dans le champ des activités de sécurité privée, en Espagne. Or, en tant que Président GPMSE Installation, j’ai pour souhait d’intégrer, a minima, les techniciens des entreprises d’installation et de maintenance dans le livre VI du CSI, de façon à mieux encadrer la profession, permettre la mise en place d’enquêtes de moralité et la délivrance de cartes professionnelles par le CNAPS. Voici une des actions qui va continuer d’être menée, en nous appuyant sur le modèle espagnol, dans l’intérêt de la profession », explique Luc Jouve.

Rédigé et publié par Virginie Cadieu, le 23 février 2018

Share This