C’est lors d’une conférence de presse, le 3 mai dernier, au sein du Cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats, que le guide de bonne conduite, initié par Luc Jouve, Président GPMSE Installation, a officiellement été publié. Ce manuel a été pensé avec et pour les acteurs de la sécurité électronique, et plus particulièrement les adhérents du GPMSE, dirigeant des sociétés d’installation en sécurité électronique et de télésurveillance. 

 

Un guide de bonne conduite pour mieux informer et accompagner les adhérents, en prévision de la mise en application du RGPD

Lors de cette conférence de presse, Luc Jouve est revenu sur la finalité de ce guide.

« Face à l’évolution d’un corpus juridique impliquant de plus en plus fortement la responsabilité de l’installateur, j’ai souhaité mettre en place un guide de bonne conduite en constituant un groupe de travail et en m’entourant d’experts, dans l’objectif d’accompagner toujours mieux nos adhérents, assurer l’intégrité de leurs activités et la pérennité de leur société.

Applicable à partir du 25 mai 2018 à l’ensemble de l’Union européenne, si le règlement européen sur la protection des données (RGPD) renforce les droits des résidents européens, il responsabilise l’ensemble des acteurs traitant ces données.

Grâce à un formidable travail mené, de concert, avec la Délégation Ministérielle des Industries de Sécurité et à la lutte contre les Cybermenaces (DMISC), l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), le cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats et l’ensemble du Groupe de Travail constitué d’adhérents et d’experts (CNPP, Verspieren…), ce guide, tout d’abord, clarifie les textes réglementaires.

Après avoir recensé les interrogations des adhérents participant à ce groupe de travail, ce guide rappelle les risques encourus, en cas de défaut d’information et de conseil, auprès des clients ; il spécifie les différentes responsabilités, en fonction de la nature des contrats et prestations et propose aux dirigeants de sociétés adhérentes des amendements aux conditions générales de vente et contrats actuels.

En outre, ce guide expose la politique de lutte contre les cybermenaces menée par le Ministère de l’Intérieur, en détaillant les outils, actions, les perspectives d’évolution des risques cyber et leur prise en compte par l’Etat.

Un chapitre est également consacré à la mise en place de nouveaux dispositifs permettant de faire face aux risques cyber et prévenir tout engagement de responsabilité, comme les visas de sécurité délivrés par l’ANSSI (qualification de solutions et certification de sécurité de produits), ainsi que les procédures et outils métiers proposés par le CNPP et le groupe Verspieren.

Enfin, la dernière partie de ce guide est consacrée à la moralisation de la profession. En effet, face à la responsabilisation croissante des installateurs, il est devenu indispensable que les dirigeants d’entreprise puissent s’assurer de la probité des techniciens. En outre, la profession doit également s’assurer de la bonne moralité des dirigeants. C’est la raison pour laquelle, depuis plusieurs années, en tant que Président de GPMSE Installation, je me bats pour faire rentrer, a minima, les dirigeants et les techniciens des entreprises d’installation et de maintenance dans le livre VI du CSI, de façon à mieux encadrer la profession, permettre la mise en place d’enquêtes de moralité et la délivrance de cartes professionnelles par le CNAPS. »

 

Et si le RGPD était une véritable opportunité ?…

Jean-Christophe Chwat, Président GPMSE Fédération et Vice-Président de la FFSP a souhaité, tout d’abord, rappeler aux adhérents les opportunités offertes par la mise en application du RGPD.

« Si cette Réglementation Européenne pose de nouvelles exigences, en matière de responsabilité et de processus de sécurité, elle présente, indéniablement, plusieurs opportunités. En conséquence, elle ne doit donc être perçue comme une contrainte. Tout d’abord, la mise en application du RGPD a pour objectif de porter une réflexion sur le traitement de vos données et de les maitriser. Renforcer votre stratégie en matière de protection, améliorer la confidentialité et la sécurité des informations, dans votre société, mais également à l’attention de vos clients, est devenue indispensable, à l’heure où le digital est omniprésent, car devenu incontournable.

De ce fait, établir les données au cœur de vos priorités contribue à placer vos clients au centre de vos stratégies d’entreprise. Accompagner, conseiller les utilisateurs sur la refonte de leurs systèmes de sécurité électronique actuellement en place ou la préconisation de ceux à venir…

 

Vers une probable évolution du nom de GPMSE, en corrélation avec l’évolution des métiers de la sécurité électronique

En conclusion de cette conférence de presse, Jean-Christophe Chwat a évoqué une réflexion collective portant sur l’ajustement du nom de ce groupement professionnel, en lien avec l’évolution des métiers qu’il représente.

En faisant référence au rapport du député et mathématicien Cédric Villani, portant sur l’intelligence artificielle, le Président de GPMSE Fédération souligne « l’IA est désormais au cœur de nos métiers. Aussi, nous nous intéressons de très près à ces évolutions technologiques. Nous allons accompagner nos adhérents vers ces nouvelles priorités et opportunités, en mettant en place différentes actions. En outre, il nous parait logique de mener, dans le même temps, une réflexion collégiale sur l’adaptation de la dénomination de notre Groupement professionnel, pour une plus grande adéquation avec l’évolution logique des métiers que nous incarnons. »

Guide téléchargeable exclusivement par les adhérents GPMSE, en cliquant ICI

 

Article rédigé et mis en ligne, le 04/05/2018 par Virginie Cadieu

Share This