GPMSE Fédération a accueilli, les 31 mai et 1er juin derniers, plus de cent participants, à Madrid, à l’occasion de sa 18e Assemblée Générale. Deux jours durant lesquels rapports moraux et financiers ont été validés ; administrateurs, dont le mandat arrivait à échéance, ont été reconduits dans leurs missions. Jean-Christophe Chwat, Président du GPME Fédération et Luc Jouve, Président du GPMSE Installation ont été réélus à l’unanimité. Patrick Lanzafame avait été reconduit à la Présidence du GPMSE Télésurveillance, en 2017.

 

Un bilan positif et de nombreux engagements à venir

Si les rapports financiers, positifs, et les perspectives à venir, sont unanimement validés, les rapports moraux des Présidents, ainsi que leurs résolutions, montrent leur réel engagement, au quotidien, au profit de l’intérêt général, avec une nouvelle dimension européenne.

En outre, Jean-Christophe Chwat, Président du GPMSE Fédération et Vice-Président de la FFSP(1), souligne le dynamisme croissant de l’association, grâce à l’intensification des missions entamées l’année dernière et à celles mises en œuvre au cours de l’année. « Je suis heureux de vous annoncer, aujourd’hui, que ces efforts ont porté leurs fruits. Je peux vous assurer que la profession est, plus que jamais, écoutée et reconnue, grâce aux multiples actions menées. »

Et de rappeler la substantielle implication du GPMSE dans diverses démarches, comme celle portant sur la position de la sécurité électronique dans le cadre du continuum de sécurité. En outre, l’implication du GPMSE, au sein de la CyberTaskForce, ainsi que dans le projet de Campus européen pour la sécurité intérieure, offre aux membres de la Fédération de nouvelles opportunités de développement et de coopération.

Luc Jouve, Président du GPMSE Installation, souhaite également rappeler les actions de sensibilisation menées en région, tout au long de l’année 2018, via des matinées d’échanges et d’information durant lesquelles les délégués régionaux de l’ANSSI, les référents cyber de la Gendarmerie ou de la police nationale, mais également le CNPP et le cabinet Verspieren apportent leur expertise en matière de réponses aux menaces cyber. Sans oublier « notre partenaire Francofa Eurodis, qui nous suit sur l’ensemble des matinales ; partenaire à qui, je rappelle, le CNPP a remis la première certification NF A2P@ concernant trois centrales d’alarme et transmetteurs téléphoniques de la gamme Neo, dont il est le distributeur exclusif en France. »

 Au sujet du GPMSE Télésurveillance, son Président, Patrick Lanzafame, réaffirme, tout d’abord, la reconnaissance officielle du groupement en tant que seule organisation représentative des activités de services ayant pour objet la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité, au niveau patronal, et ce, depuis novembre 2017.  « Désormais, nous siégeons dans toutes les instances représentatives sociales de la branche sécurité privée et participons aux négociations sociales », précise t-il.

Quant au travail engagé sur l’évolution de la règle de certification APSAD en télésurveillance, celui-ci s’est concrétisé, le 1er Janvier 2018, par la mise en place d’une nouvelle certification de service (Référentiel I31). Compatible sur le plan européen, elle fixe des exigences « très complètes, garantissant un haut niveau de qualité et sécurité ».

Au sujet de la formation, Patrick Lanzafame rappelle que le titre professionnel OSTISD, reconnu dans la profession depuis sa création, en 2016, a permis la délivrance de 90 diplômes, à ce jour. GPMSE Formation, dont la certification auprès du CNAPS est imminente, s’est récemment doté d’un permanent, en charge de l’animation du pôle formation.

« La révision du titre professionnel va ouvrir la voie à une filière effective portant sur les métiers de services de surveillance par des systèmes électroniques de sécurité. En outre, notre titre va offrir l’opportunité de se spécialiser, par l’obtention de certificats optionnels, dont le premier mis en place concerne la vidéoprotection », précise -t-il alors.

 Le GPMSE, plus que jamais tourné vers l’Europe

tailleeSi organiser une Assemblée Générale à l’étranger est une « première », pour la fédération professionnelle, cette démarche met en évidence la volonté, assurée, pour le GPMSE, d’échanger avec ses homologues européens.

Ainsi, revenant sur les partenariats mis en place, à ce jour, avec les fédérations homologues en Espagne et en Belgique, et bientôt au Portugal et en Italie « Force est de constater que nous partageons la même vision stratégique. Notre approche du marché de la sécurité électronique est identique, nos enjeux sont les mêmes. En Belgique, les installateurs et mainteneurs de systèmes d’alarme et caméras de surveillance doivent disposer d’une autorisation du Service Public Fédéral (SPF) Intérieur. […] Encore une fois, nous remarquons qu’un pays voisin règlemente notre profession», indique Luc Jouve.

Et le Président du GPMSE Fédération d’appuyer ces propos en soulignant le rôle déterminant joué par la mise en place de ces partenariats, « en faveur de la prise en compte croissante, par les représentants de l’Etat, de la nécessité de moraliser le métier d’installateur, en intégrant, a minima, les dirigeants et techniciens des entreprises d’installation et de maintenance dans le livre VI du Code de Sécurité Intérieure, par la mise en place d’enquêtes de moralité, ainsi que la délivrance de cartes professionnelles par le CNAPS. »

« Combat que je mène depuis plusieurs années, avec votre support, enchérit Luc Jouve.

 

De la sensibilisation aux risques cyber à un accompagnement soutenu, en faveur de la mise en application du RGPD

IMG_3573D’autres travaux, menés par la Fédération, concernent notamment la poursuite de la sensibilisation aux risques cyber. A ce propos, grâce au baromètre trimestriel, mis en place voici un an, le Président se réjouit de constater l’intérêt que montrent les adhérents pour l’appréhension de ces nouveaux risques et leur investissement dans la mise en place de procédures internes.

En parallèle, Luc Jouve, Président du GPMSE Installation, après être revenu brièvement sur les matinales, précédemment citées, évoque la publication récente du guide de bonne conduite. Il remercie alors l’ensemble des contributeurs à l’élaboration de ce document, fruit d’un an de travail et de concertation, qui a pour vocation d’accompagner les adhérents, au quotidien, dans la mise en œuvre de ces nouvelles exigences, liées au RGPD(2), via des repères et outils facilitant la compréhension de ce règlement. »

 

Nouvelles technologies, nouvelles missions, nouveaux métiers…

Les présidents du GPMSE Télésurveillance et du GPMSE Installation attirent tous deux l’attention des participants sur la profonde mutation de la profession, en sécurité électronique, liée à l’accroissement de l’utilisation du numérique et, notamment, de l’intelligence artificielle.

« Les mutations des technologies appliquées aux systèmes électroniques de sécurité ouvrent la voie à de nouvelles activités de surveillance et de contrôle à distance. Celles-ci recomposent la chaîne de valeur et acquièrent de plus en plus d’importance dans nos services. C’est la raison pour laquelle nous avons proposé à la nouvelle Présidente du CNAPS de présider, au sein du collège, une commission ‘numérique’, proposition qui a été retenue », annonce Patrick Lanzafame.

Luc Jouve, quant à lui, révèle deux actualités marquante liées à ces résolutions « Pour toujours mieux vous informer et vous accompagner dans cette révolution, j’ai tout d’abord initié la mise en place d’une formation portant sur la sécurisation des systèmes de sécurité/sûreté, vous permettant d’obtenir la certification 81 et 82 @. Enfin, parce qu’il est aujourd’hui important d’échanger et travailler plus étroitement avec les fabricants et éditeurs de logiciels, j’ai décidé de créer une branche technologie, dont Olivier Pradel, Vice-Président du GPMSE installation est le responsable. »

Enfin, les trois Présidents remercient tous les partenaires ayant participé à cette Assemblée Générale, ceux-ci ayant présenté aux adhérents, durant ces deux journées, les dernières innovations technologiques et services associés.  Ils remercient les Présidents d’AES et d’ALIA Security, mais également l’ensemble des intervenants espagnols et français, institutionnels et privés, qui ont su montrer leur disponibilité, témoigner, apporter des éclaircissements, répondre aux attentes des participants, tant sur le plan stratégique que juridique, et même technique. Enfin, ils remercient les animateurs qui, une fois de plus, ont permis d’apporter une vision éclairée et pragmatique.

 

Résultats de l’Assemblée Générale du GPMSE des 31 MAI et 1er Juin 2018- MADRID

Jean-Christophe CHWAT est reconduit à la Présidence du GPMSE Fédération pour un 2ème mandat.

Luc JOUVE est reconduit à la Présidence du GPMSE Installation pour son 3ème mandat.

Sur proposition des Présidents respectifs, les Conseils d’Administration des trois organisations ont procédé à la désignation des membres de Bureau.

Pour connaître l’intégralité des résultats de l’AG GPMSE 2018, cliquez ICI

 

Rédigé et publié le 22 Juin 2018 par Virginie Cadieu, Responsable Marketing et Communication GPMSE Fédération

 

 

(1) Fédération Française de la Sécurité Privée

(2) Règlement Général sur la Protection des Données

Share This