Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb encourage la coopération Sécurité publique/sécurité privée, lors de l’inauguration du salon Milipol, le 21 novembre 2017. Jean-Christophe Chwat, Président GPMSE Fédération se réjouit de cette volonté affichée et s’inscrit pleinement dans cette résolution.

« Le gouvernement sera toujours aux côtés des entreprises de la filière car si l’innovation provient du secteur privé, la puissance publique a un rôle essentiel à jouer pour impulser, susciter, accompagner la montée en gamme de tous les acteurs », a déclaré le ministre de l’intérieur, lors de l’inauguration de la 20e édition du salon, à Villepinte. Pour le ministre, le secteur de la sécurité est un « enjeu économique, mais également de « souveraineté ». Selon Gérard Collomb, il est donc « indispensable de développer en France nos propres savoir-faire, en matière de renseignement », mais également de protection des données et de lutte contre les cyber menaces. Le ministre de l’Intérieur a alors souligné attendre beaucoup « de la capacité d’innovation des entreprises », insistant sur le fait que « Public et privé doivent être plus proactifs, en se donnant les moyens de travailler ensemble bien en amont de la production des produits et services ».

 Dans un communiqué émanant du Ministère de l’Intérieur, il est rappelé que « la filière française rassemble aujourd’hui plus de 2 000 entreprises, qui emploient plus de 125 000 personnes […]. Certains secteurs se distinguent par un développement tout à fait spectaculaire : c’est le cas des drones, des solutions de cyberprotection ou encore des dispositifs de suivi et de géolocalisation.

« GPMSE Fédération s’inscrit pleinement dans cette détermination, au travers des actions menées auprès des institutionnels, des organisation françaises, européennes et internationales et ce, avec ses adhérents et partenaires.  » déclare Jean-Christophe Chwat. Et d’ajouter  » depuis plusieurs mois, nous travaillons de concert avec différents experts et institutions sur la sensibilisation aux cyber attaques. Thierry Delville, Délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces, mais également les délégués régionaux de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’information (ANSSI) et la Délégation aux coopérations de Sécurité (DCS) sont intervenus auprès de nos adhérents et partenaires. Nous avons mis en place un baromètre à l’attention de nos adhérents et partenaires pour évaluer leur appréhension des risques cyber et leur apporter conseils et outils.

Nous travaillons également étroitement avec le Cabinet Bensoussan, le Cabinet Verspieren et le CNPP pour accompagner nos adhérents à la mise en application du Règlement européen sur la protection des données. Nous nous sommes rapprochés de plusieurs organisations, comme le Conseil des industriels de la confiance et de la sécurité (CICS) et autres acteurs ayant cette même volonté d’accentuer cette coopération Public-Privé et de permettre aux acteurs de la sécurité électronique de répondre aux attentes du Ministère de l’Intérieur. De grands enjeux mais également des projets ambitieux s’offrent à cette filière. Nous mettons tout en œuvre pour accompagner et défendre les intérêts de nos adhérents dans cette belle perspective. « 

Share This