Voici 4 mois que Sauveur Musella a intégré GPMSE Formation, en tant que conseiller formation. Et si son recrutement a été approuvé à l’unanimité, c’est que ce jeune cinquantenaire maîtrise parfaitement les procédures et techniques relatives à la formation, travaillant dans ce domaine depuis plus de 17 ans.

Rien ne prédestinait pourtant Sauveur Musella à embrasser cette profession, ni même le marché de la sécurité électronique, ayant débuté sa carrière dans l’hôtellerie. Or, en 1995, un premier tournant, dans sa carrière, est opéré : « ma belle-sœur, alors commerciale en système d’alarme chez UTC, me fait part d’offres d’emploi en tant qu’opérateur en télésurveillance. Même si je ne connaissais aucunement ce métier, ni ce secteur, elle a éveillé ma curiosité. Cela correspondait à une période où je souhaitais découvrir un autre univers que celui dans lequel je travaillais. J’ai donc postulé et ai immédiatement été recruté. Ce fut une très belle expérience et cela m’a permis, non seulement de découvrir cette profession, mais également d’appréhender l’outil informatique et les premiers logiciels conçus pour ce métier. En effet, à cette époque, se développaient les PC électroniques. »

La page de la télésurveillance se ferme pour lui en 2000, en devenant chargé d’insertion pour des publics bénéficiaires de minima sociaux. Cette expérience lui permet de comprendre les métiers du recrutement et de la formation professionnelle. Aussi, après une formation universitaire en pédagogie et ressources humaines, c’est en 2004 que Sauveur saisit une opportunité : « le contexte économique et législatif m’a offert cette occasion. En effet, cette année-là, la loi du 4 mai 2004 portant sur la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social, reprend, d’une part, les principales dispositions d’un accord conclu par l’ensemble des partenaires sociaux visant à moderniser le système de la formation professionnelle et à permettre à tous les salariés d’y accéder, via un droit individuel à la formation, la refonte du plan de formation, la création du contrat de professionnalisation supplantant les anciens contrats de qualification, d’orientation et d’adaptation… 400 personnes, dont j’ai eu la chance de faire partie, ont alors été chargées de promouvoir ces nouveaux dispositifs issus de la loi. Recruté par AGEFOS, mes missions consistaient à démarcher les entreprises du Vaucluse, expliquer aux dirigeants comment articuler ces dispositifs au profit des salariés et à optimiser le financement de leur plan de formation. AGEFOS, premier OPCA (1), créé en 1972, a été une véritable révélation, pour moi. »

Devenu un expert en financement de la formation, Sauveur Musella va rejoindre, en 2006, la direction régionale de l’AFPA Marseille, ayant pour mission de développer les contrats en alternance, dans le secteur privé, puis rejoint Eurexia formation, en tant que conseiller formation.

De 2012 à 2014, Sauveur accompagne le GPMSE dans la mise en œuvre d’un titre professionnel, nommé OSTISD (2) et le développement de sessions de formation auprès des entreprises adhérentes. « AGEFOS m’a permis d’acquérir toutes les bases législatives et techniques. Il me restait alors à bien appréhender la CNCP(3), ses attendus, maîtriser la procédure d’enregistrement au RNCP et l’appliquer correctement. En outre, un formidable travail avait été effectué, en amont, par les membres du bureau et du conseil d’administration du GPMSE, au sujet de ce futur titre. Je suis juste un technicien de la formation et ce titre est l’aboutissement d’un travail collaboratif. »

Aussi, après un épisode de quatre ans, en tant que Conseiller à l’emploi, dont la mission était d’accompagner des demandeurs d’emploi dans le cadre des dispositifs Activ’ emploi, Objectif emploi, Trajectoire vers l’emploi, «parenthèse très riche, sur le plan humain», Sauveur Musella a rejoint GPMSE Formation. « Lorsque Patrick Lanzafame, Président du GPMSE Télésurveillance, m’a sollicité pour la révision du titre OSTISD et que l’opportunité de rejoindre le GPMSE, en tant que salarié, pour développer l’offre formation, s’est présentée, j’ai tout de suite été ravi de pouvoir relever ce nouveau défi. L’avenir est l’électronique, le numérique. Je suis en totale harmonie avec Patrick Lanzafame, qui porte ce projet. Lier ce titre à la vidéoprotection, la biométrie, les drones, la digitalisation…. Il est évident que tous ces éléments vont venir se greffer à un cursus de formation qui sera, demain, une véritable filière électronique. Nous participons aujourd’hui, avec nos partenaires, à dessiner les contours des métiers de demain, en sécurité électronique. »

(1) OPCA : Organisme paritaire collecteur agréé

(2) OSTISD : Opérateur Spécialisé dans le Traitement d’Informations de Sécurité à Distance

(3) CNCP : Commission Nationale de la Certification Professionnelle

 

Rédigé et publié le 13 juillet 2018 par Virginie Cadieu, Responsable Marketing et Communication GPMSE

Share This