Chers Adhérents, chers Amis,

 

Nous espérons que cette rentrée s’ouvre, pour chacun de vous, sur une reprise sereine de l’activité.

Grâce à l’assouplissement des règles du télétravail imposé jusqu’à présent, nous retrouvons une vie d’entreprise plus riche en interactions et en échanges informels qui nourrissent les liens indispensables à la cohésion des équipes. Vous trouverez d’ailleurs plus loin le nouveau protocole sanitaire qui vous fait part de ces nouvelles dispositions.

Cette rentrée est marquée par la reprise des événements et salons qui ponctuent le mois de septembre permettant enfin aux professionnels du secteur de se retrouver physiquement pour aborder les sujets d’actualités autour de leurs métiers. Le GPMSE est bien entendu partenaire de ces événements auxquels nous contribuons en participant activement aux conférences, tables rondes, remises de trophées, … Nous espérons notamment vous recevoir très nombreux sur notre stand au salon Expoprotection à la fin du mois.

Du côté de nos groupes de travail GPMSE, nous reprenons nos réunions et continuons à nous mobiliser pour faire avancer les dossiers. Je remercie sincèrement leurs pilotes et participants pour leur implication au service du collectif.

Parmi nos actions, nous avons sollicité dans le courant de l’été Valérie Pécresse pour organiser une rencontre suite à l’annonce de la mise en œuvre d’une subvention sécurité envisagée pour l’Ile de France dans son programme politique. Nous vous tiendrons informés des suites de cette démarche.

Enfin, comme vous le savez, notre Assemblée Générale annuelle arrive à grand pas. Pour mémoire, les 4 et 5 novembre à Reims. Vous recevrez prochainement des informations pratiques pour organiser votre venue. Nous comptons vivement sur votre présence !

Soyez assurés, chers amis, de notre engagement au quotidien à vos côtés et de notre implication pour défendre et promouvoir les spécificités de nos métiers.

Bien amicalement,

Patrick Lanzafame

Président du GPMSE Fédération, Télésurveillance, Installation

Share This