« Mieux former nos entreprises dans le domaine de la sécurité, proposer à nos prescripteurs les bonnes solutions… »
Interview de Hamid Hragua, Président de FENELEC Installation

 

Lors de la 4ème édition du Congrès/Salon Préventica International, à Casablanca, GPMSE, partenaire de l’événement, a signé une convention partenariale avec FENELEC, dans l’objectif d’œuvrer en faveur d’une coopération et d’échanges interculturels, entre la France et le Maroc. Luc Jouve, Président GPMSE Installation remercie Eric Dejean-Servières, Commissaire Général des Congrès/Salon Préventica d’avoir favorisé cette mise en relation et organisé cette signature, à l’issue de la conférence inaugurale, devant les partenaires officiels. Il remercie également Hamid Hragua, Président de FENELEC Installation, cette initiative ayant tout de suite suscité son vif intérêt et celui-ci souhaitant rapidement participer à diverses actions en coopération avec GPMSE Installation. Lors d’une interview accordée à GPMSE, ce Président revient sur les raisons de cet engagement.

 

Au travers de ce partenariat, en tant que Vice-Président FENELEC et Président de FENELEC Installation que souhaitez-vous apporter au secteur Electrique et Electronique et au métier d’installateur ?

Au niveau du secteur électrique et électronique, et plus particulièrement concernant le métier d’installateur, nous sommes à l’aube d’une évolution profonde de la profession, impactant trois piliers stratégiques et fondamentaux, à savoir technologique, économique et humain. Concernant la transition technologie, l’énergie renouvelable est un premier enjeu pour la profession, en général. En effet, un programme national a été mis en place par le Maroc, ayant pour volonté d’être pionnier dans le domaine de l’exploitation des énergies renouvelables et de constituer un modèle en la matière pour le continent africain. Nous travaillons avec l’Etat marocain pour une intégration industrielle, la profession d’installateur faisant partie intégrante de ces projets d’envergure. Cette transition technologique passe également par la mise en place et l’intégration de réseaux intelligents d’électricité, pour le développement de « Smart-City » notamment, et un meilleur déploiement de la sécurisation des sites. Pour cette raison, nous nous devons d’accompagner nos adhérents vers une totale adaptation de ces avancées technologiques et une anticipation des orientations du marché, face à une concurrence de plus en plus conséquente. Cette sensibilisation passe notamment par l’information, la formation, l’anticipation technologique, grâce à des échanges nationaux et internationaux, comme avec GPMSE.

Au niveau économique, le marché marocain, dans le secteur de l’installation électrique, étant devenu mature, nous aidons nos adhérents à se tourner vers l’export, en coopération avec les instances publiques, comme le Ministère d’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’Economie numérique, ainsi que Maroc Export, établissement national de promotion des exportations, avec lequel nous menons des opérations sur tout le continent africain. Grâce à ces actions, une meilleure appréhension des besoins nous permet d’adapter notre offre aux différents marchés régionaux. En outre, nos professionnels doivent créer des offres adaptées et intégrées, en parfaite synergie avec un écosystème élargi, dont les institutions financières. En effet, une adaptation agile s’impose pour assurer le leadership et la pérennité de nos adhérents sur le marché. Pour mieux les accompagner, FENELEC travaille en synergie avec le secteur bancaire, de façon à permettre à ses adhérents de proposer une offre clé-en-main à leurs clients.

Concernant l’humain, nous avons pour ambition d’accroitre le niveau de compétence de nos professionnels, via des formations adaptées, de façon à mieux les préparer aux enjeux technologiques, pour assurer la pérennité de leurs entreprises et les accompagner dans leur développement.

FENELEC a été créée voici bientôt 20 ans. Quelle a été son évolution, ces dernières années, notamment concernant FENELEC Installation ?

Après avoir connu une période de forte croissance, du fait de l’élargissement du programme d’électrification rurale, au début des années 1990, et la mobilisation de toute la profession, le marché commença à être moins prospère à la fin des années 2000. C’est la raison pour laquelle FENELEC a décidé d’accompagner ses adhérents vers l’export. Les résultats sont très satisfaisants, les professionnels marocains, dont les installateurs, ayant commencé à prendre une place importante dans les autres pays africains, même s’il nous reste une belle marge de manœuvre. Par ailleurs, l’arrivée d’acteurs internationaux, et plus particulièrement européens, dès les années 2000, obligeait nos adhérents à se maintenir à niveau, tant sur le plan technologique que sur le qualitatif et normatif, un vrai professionnalisme étant devenu indispensable. Aujourd’hui, notre défi est de trouver des éléments de différentiation pour encourager la croissance de nos entreprises.

 

 

Vous avez signé une convention partenariale avec GPMSE Installation, le 11 avril dernier. Convention dans laquelle La FENELEC et le GPMSE s’engagent à partager leurs expériences sur les thématiques Formation, technologie/innovation, normalisation/certification, Ethique et Déontologie. Parmi ces 4 thèmes, quelles sont vos priorités, aujourd’hui, en tant que Président FENELEC Installation, pour vos adhérents.

L’ensemble de ces thématiques entrent dans nos prérogatives, en tant que FENELEC et plus particulièrement pour FENELEC Installation. Néanmoins, en Europe les avancées dans le domaine des métiers de la sécurité étant bien plus conséquentes, notre priorité est avant tout de pouvoir échanger sur les aspects technologiques et la formation. Aujourd’hui, ce marché évoluant très rapidement, nous souhaitons anticiper les évolutions technologiques et mieux appréhender les problématiques sécuritaires, via un échange de savoir-faire. Des grands projets de sécurisation sont en cours, actuellement, au Maroc, au niveau des aéroports, des ports, des plateformes industrielles. Aussi, les retours d’expérience de GPMSE Installation nous intéressent tout particulièrement, ce dans l’objectif de qualifier davantage nos entreprises et mieux former les acteurs dans le domaine de la sécurité, mais également mieux accompagner nos prescripteurs dans le choix des bonnes solutions techniques et technologiques. En outre, en matière de normalisation et de certification, mais également réglementaire, de nombreux défis restent à relever. En effet, d’une part, le marché est actuellement inondé de moult produits ; d’autre part, le métier de la sécurité doit être une profession à part entière, ce qui n’est pas encore assez visible, aujourd’hui, sur le marché marocain.

Vous êtes Directeur Général Adjoint de Finatech Group. Quelles sont, aujourd’hui, vos priorités pour satisfaire vos clients et gagner de nouveaux marchés ? 

Aujourd’hui, mes priorités sont de travailler sur les barrières d’investissement  pour mieux satisfaire le client. En effet, pour assurer la croissance de son chiffre d’affaires, la valeur ajoutée d’une entreprise réside dans sa faculté à se différencier. Cela se traduit, comme je l’ai annoncé, par une offre clé-en-main, dans une logique de projets à long terme, via une synergie avec les institutions financières et une anticipation des besoins, en appréhendant l’intégralité des besoins du donneur d’ordre. Enfin, pour gagner de nouveaux marchés, cette différentiation et une réelle anticipation technologique vont nous permettre de nous positionner en tant que pionniers dans des secteurs à forte valeur ajoutée.

Share This