Garantir à ses clients des produits fiables, performants et conformes à la norme en vigueur. Voici la volonté de PROTECT, depuis sa création. Pour ce faire, Christophe Dessain, Directeur commercial de Protect France, a pour priorité de faire régulièrement certifier ses générateurs, gage de qualité. Dans une interview, ce dirigeant revient sur sa perception du marché, les atouts de la certification et les évolutions à venir.

 

Selon vous, quelle est l’évolution du marché des dispositifs d’opacifiant par le brouillard, notamment à destination des professionnels ?

« Je suis optimiste, le marché des générateurs de brouillard prenant enfin son envol. Ayant créé cette structure française, voici 15 ans, les dix premières années ont été déterminantes pour asseoir la réputation de Protect France, gagner la confiance des clients et sensibiliser la profession à la nécessité de compléter leur gamme de produits et solutions en sécurité électronique avec des générateurs de brouillard. Une fois notre notoriété acquise et la pertinence de nos produits reconnue, il aura fallu 3 ans de plus pour convaincre les installateurs d’intégrer, dans leurs propositions de sécurisation de sites, ces générateurs de brouillard. Pari gagné !

Aujourd’hui, de nombreux partenaires installateurs sont convaincus de la légitimité de cette technologie contre le vol, le vandalisme et l’agression, en complément de l’alarme et autres systèmes de sécurité, lorsqu’une intrusion est détectée. La confiance est désormais instaurée et nous sommes devenus incontournables. »

 

 

La mise en place d’un cadre législatif a-t-elle contribué à cette mutation ?

« En effet, je me réjouis de constater la prise en compte de cette technologie par les pouvoirs publics ; ce qui a concouru à l’évolution du cadre législatif avec l’apparition d’une norme européenne – NF EN 50131-8(1) – qui encadre les générateurs de brouillard, depuis juillet 2009 et pour laquelle nous avons activement contribué. Cela a permis d’éliminer définitivement les « fumigènes pyrotechniques » du marché professionnel, car non normalisés. Protect a été la première société et, à ce jour, est la seule, à avoir fait tester ses produits auprès du CNPP qui les a donc validés et certifiés NF&a2p nos générateurs de brouillard. Ce qui a hautement contribué à convaincre les installateurs d’alarme de promouvoir cette technologie, en sus des alarmes et autres dispositifs de sécurité.

Par ailleurs, je souligne qu’une autorisation par la commission centrale de sécurité a été accordée, le 7 avril 2011, dans l’objectif de favoriser l’installation de générateurs de brouillard dans certains ERP. Ce qui signifie qu’aujourd’hui, nous avons le droit, dans un ERP de catégorie 5, notamment, d’utiliser le générateur de brouillard le jour ou la nuit et même en anti-agression. Néanmoins, cette commission spécifie, dans le texte d’autorisation, que les systèmes utilisés, à cet effet, dans les établissements recevant du public, doivent être conformes à la norme NF EN 50131-8…. De ce fait, il est indéniable que la certification devient indispensable lorsqu’une société souhaite installer des dispositifs d’obscurcissement dans un ERP. »

 

Cette démarche, que vous réitérez chaque année, représente pourtant un coût…

« Il est certain que nous sommes attaqués de toute part par des produits low-cost. Une concurrence agressive existe, néanmoins ces produits sont moins performants et non conformes. Aussi, le fait de proposer des produits certifiés rassure les clients et encore davantage lorsque ces certifications portent la mention EN et NF. Et quand bien même cette démarche a un coût relativement conséquent, elle me semble évidente et même incontournable. En outre, je remarque une réelle prise de conscience, de la part des installateurs, de l’importance de choisir des produits certifiés ; elle s’inscrit dans une stratégie de résultat, d’efficience et de confiance à long terme avec le donneur d’ordre, leur client.

Ce renouvellement a certes lieu tous les ans. Il nécessite un audit d’usine, avec une prise d’échantillon. Celui-ci étant conservé dans une banque de données, il servira de preuve de conformité, en cas de litige en lien avec un produit Protect. C’est également la raison pour laquelle les donneurs d’ordre préfèrent adopter nos produits.

Ainsi, concernant les ERP de catégorie 5, nombreux sont ceux qui ont pris conscience de la nécessité d’installer nos produits certifiés conformes. Nous sommes, par exemple, très présents chez les bijoutiers, les opticiens, les magasins de cycle, les magasins de produits électroniques….

Au sujet des débits de tabac, même si des acteurs, parfois peu scrupuleux, ont tenté de pénétrer ce marché en offrant des produits bon marché, non conformes, les gérants commencent à être sensibilisés à cet enjeu. Et le service des douanes doit fortement veiller à distinguer les certificats erronés ou incomplets -qui ne sont, parfois, que des « auto-déclarations » de conformité, émanant de quelques fabricants, mais sans valeur pour les pouvoirs publics. »

 

 

En conclusion, quel est le message que vous souhaiteriez faire passer à vos clients, partenaires, adhérents du GPMSE ?

« Aujourd’hui, le marché de la sécurité/intrusion est très lié à la télésurveillance. En tant que partenaire du GPMSE, j’ai pu régulièrement m’entretenir avec des télésurveilleurs et comprendre leurs attentes et les enjeux. C’est la raison pour laquelle j’annonce l’intégration prochaine de notre protocole sur les frontaux de TLS.

Cette nouvelle approche devrait considérablement favoriser l’évolution de ce marché, les télésurveilleurs pouvant alors proposer de nouveaux services à leurs clients, en pilotant directement le générateur de brouillard et avoir accès à l’intégralité des informations techniques de l’appareil. Aussi, je ne manquerai pas, très prochainement, d’en parler plus longuement. »

 

 

 

Pour plus d’information sur ces certifications, cliquez ICI

 

(1) La Norme Européenne – NF EN 50131-8 -publiée en juillet 2009, spécifie les exigences relatives aux systèmes générateurs de fumée, dans le cadre d’un système d’alarme contre l’intrusion et les hold-up (I et HAS Intrusion and Hold-Up Alarm System). Elle couvre l’application et les performances et fournit également les essais et mises à l’épreuve nécessaires pour garantir l’efficacité et la fiabilité de tels dispositifs d’obscurcissement.

 

Rédigé le 30/08/2018 par Virginie Cadieu

 

Share This