Voici deux ans que Luc Jouve, Président du GPMSE Installation mène de nombreuses actions en faveur de la prise en compte des menaces cyber auprès des adhérents et partenaires du GPMSE. Convaincu de la nécessité d’une responsabilisation collective et individuelle face aux cyberattaques croissantes, il entame très vite les démarches nécessaires afin d’obtenir la certification APSAD Cybersécurité@, dans le cadre de ses activités professionnelles, en tant que dirigeant de la société Sécurité Alarme Service. Cette certification est délivrée par le CNPP, lorsque toutes les conditions requises sont obtenues.

 

Une certification cybersecurity@ pour les prestataires de service d’installation et de maintenance de systèmes de détection d’intrusion

« En tant que Président du GPMSE Installation et Président du Comité de certification NF Service-APSAD (intrusion et videosurveillance), mettre tout en œuvre afin d’obtenir les certifications Cybersécurité@ pour le service d’installation et de maintenance des systèmes d’intrusion mais également de vidéo, dès que la procédure fut établie par CNPP Cert., était une évidence », déclare Luc Jouve.

Et d’ajouter « Pour inciter les installateurs à réaliser massivement et rapidement ces démarches, sous mon impulsion, CNPP Cert. a mis en place une formation, à l’attention des adhérents du GPMSE Installation, portant sur la sécurisation des systèmes de sécurité/sûreté. A l’issue de cette formation, tous les installateurs déjà certifiés R81 et R82, obtiennent la certification APSAD Cybersécurité@. »

Ainsi, toute société d’installation, déjà certifiée en intrusion et en vidéo, pouvant démontrer au certificateur que ses techniciens et équipes commerciales ont été formés aux risques cyber et que ceux-ci sont bien pris en compte dans l’analyse de risque réalisée, est en mesure d’obtenir ces certifications. Un contrôle est effectué par le CNPP lors sa visite de suivi.

Le Président du GPMSE Installation souligne : « Les installateurs déjà certifiés ont jusqu’au 1er mars 2019 pour intégrer la dimension cybersécurité dans le cadre de leurs certifications NF service APSAD. Dans ce cas, un dossier doit être déposé auprès de CNPP cert. Après le 1er mars, bien évidemment, la démarche sera toujours possible ; néanmoins, un audit du certificateur sera nécessaire. »

 

Le GPMSE accompagne ses adhérents dans la mise en place de procédures pour prévenir les risques cyber, depuis 2017

Face aux menaces croissantes des attaques cyber, une des priorités du Président du GPMSE Installation, depuis deux ans, est de mener des actions en faveur de la prise en compte de la sécurité numérique, au quotidien.

En sus de l’élaboration d’un guide de bonne conduite, publié au printemps 2018, plusieurs réunions d’information et de sensibilisation, en collaboration avec de nombreux experts, dont l’ANSSI et des spécialistes en cybercriminalité de la police nationale ou de la gendarmerie nationale, se tiennent régulièrement en région. Après Montpellier, Bordeaux, Nantes et Strasbourg, la prochaine se déroulera à Lille, le 26 mars 2019.

« Tous les jours, de nouveaux exemples de risques cyber sont annoncés, au travers des médias ou via des experts. Un des tous derniers en date : les trottinettes électriques en location. Il est actuellement possible, à distance, et ce très aisément, de prendre la main sur les freins ou l’accélérateur… », souligne Luc Jouve.

Rédigé et publié le 27 février 2019 par Virginie Cadieu

 

Share This