EDITO

Chers Adhérents, chers Amis,

 

Nous espérons que cette rentrée s’ouvre, pour chacun de vous, sur une reprise sereine de l’activité.

Grâce à l’assouplissement des règles du télétravail imposé jusqu’à présent, nous retrouvons une vie d’entreprise plus riche en interactions et en échanges informels qui nourrissent les liens indispensables à la cohésion des équipes. Vous trouverez d’ailleurs plus loin le nouveau protocole sanitaire qui vous fait part de ces nouvelles dispositions.

Cette rentrée est marquée par la reprise des événements et salons qui ponctuent le mois de septembre permettant enfin aux professionnels du secteur de se retrouver physiquement pour aborder les sujets d’actualités autour de leurs métiers. Le GPMSE est bien entendu partenaire de ces événements auxquels nous contribuons en participant activement aux conférences, tables rondes, remises de trophées, … Nous espérons notamment vous recevoir très nombreux sur notre stand au salon Expoprotection à la fin du mois.

Du côté de nos groupes de travail GPMSE, nous reprenons nos réunions et continuons à nous mobiliser pour faire avancer les dossiers. Je remercie sincèrement leurs pilotes et participants pour leur implication au service du collectif.

Parmi nos actions, nous avons sollicité dans le courant de l’été Valérie Pécresse pour organiser une rencontre suite à l’annonce de la mise en œuvre d’une subvention sécurité envisagée pour l’Ile de France dans son programme politique. Nous vous tiendrons informés des suites de cette démarche.

Enfin, comme vous le savez, notre Assemblée Générale annuelle arrive à grand pas. Pour mémoire, les 4 et 5 novembre à Reims. Vous recevrez prochainement des informations pratiques pour organiser votre venue. Nous comptons vivement sur votre présence !

Soyez assurés, chers amis, de notre engagement au quotidien à vos côtés et de notre implication pour défendre et promouvoir les spécificités de nos métiers.

Bien amicalement,

Patrick Lanzafame

Président du GPMSE Fédération, Télésurveillance, Installation

ASSEMBLEE GENERALE GPMSE

SAVE THE DATE !

Rendez-vous jeudi 04 et vendredi 05 novembre à Reims, au Caveau Castelnau.

Informations pratiques et programme à suivre par mail interne.

Nous espérons que vous serez nombreux à être présents !

SALONS ET EVENEMENTS DE LA RENTREE

Security Safety Prevention Meeting Palais des Congrès et des Festivals de Cannes qui a eu lieu du 31 août au 2 septembre

Luc Jouve a participé à une table ronde animée par Patrick Haas autour des enjeux de la sécurité pour les JO 2024 avec la participation de Monsieur le Préfet Ziad Khoury, coordinateur sécurité des jeux au Ministère de l’intérieur – Monsieur Laurent Victor, Directeur sécurité au Muséum d’Histoire Naturelle – Monsieur Bernard Rajau, expert civil OTAN et Monsieur Pierre Bouzin Délégué Général FFSP.

Au cours de ces échanges, auxquels une quarantaine de personnes ont assisté, il a été stipulé que la reconnaissance faciale ne serait pas au rendez-vous des JO 2024.

 

Expoprotection Sécurité

Le salon Expoprotection Sécurité aura lieu du 28 au 30 septembre en format hybride à Paris Porte de Versailles et également en ligne.

Il remplace cette année le salon APS qui a été décalé compte tenu de la crise Covid-19 et des contraintes sanitaires.

C’est une édition limitée, concentrée sur la sûreté-sécurité, cyber prévention et lutte contre le feu.

En tant que partenaire historique de cet événement, le GPMSE sera bien entendu présent sur le salon via un stand et deux interventions.

  • Luc Jouve, Président d’honneur GPMSE, participera à une table ronde le mercredi 29 septembre de 10h30 à 11h30 sur la thématique « Quels nouveaux rôles pour l’humain et les solutions technologiques dans la sécurité privée de demain » aux côtés de Claude Tarlet, Président de la FFSP et du Préfet Olivier de Mazières.
  • Clément Vuibert, administrateur GPMSE et représentant de la société PROCEDO TECHNOLOGIES animera un atelier le jeudi 30 septembre de 9h50 à 10h35 sur le thème « Sécurité Optimisée & Budgets maîtrisés : L’intelligence artificielle va-t-elle supprimer les agents de sécurité ? ».

Pour découvrir le programme :

https://www.expoprotection-securite.com/fr-fr/Programme.html

Pour vous enregistrer et recevoir votre badge d’accès :

https://badge.expoprotection-securite.com/visiteur.htm?codePromo=EXH9684

 

 

Les Trophées de la Sécurité

Patrick Lanzafame, en tant que Président GPMSE, a participé au jury qui a évalué et auditionné près de 60 candidats le 7 septembre dernier.

La remise des trophées aux lauréats aura lieu le lundi 27 septembre à 18h00 au Théâtre de la Madeleine à Paris suivi d’un diner au Buddha-bar.

Pour vous inscrire gratuitement et participer à la soirée au Théâtre de la Madeleine :

https://www.republikgroup-securite.fr/trophees-securite-inscription

 

 

Le Gala des Directeurs de la Sécurité aura lieu mardi 12 octobre en soirée au Pavillon Gabriel à Paris

  • Table ronde : « Les grands événements sportifs à l’aune des nouveaux enjeux sécuritaires du XXIème siècle ».

Pour en savoir plus sur l’événement :

https://www.agoramanagers-events.com/gala-securite

ACTUALITE ACTION GPMSE

Subvention sécurité pour l’Ile de France – programme politique Valérie Pécresse

Suite à l’annonce de la mise en œuvre d’une subvention sécurité envisagée pour l’Ile de France dans le programme politique de Valérie Pécresse, réélue Présidente du Conseil Régional Ile de France, le GPMSE a adressé courant juillet un courrier à Valérie Pécresse lui proposant une rencontre avec Patrick Lanzafame.

L’objectif de cette rencontre étant de l’éclairer sur nos métiers, nos activités et leurs spécificités et d’organiser la visite d’un centre de télésurveillance pour compléter les échanges.

Depuis lors, le Conseil régional a publié en août une délibération sur le sujet, CR 2021-056.

Cette délibération convient de la mise en place, à titre expérimental, d’une aide forfaire de 100 euros pour l’achat d’une alarme afin de protéger les résidences principales. L’annexe 1 « Règlement d’intervention » de la délibération précise les modalités et les conditions d’attribution, reprises dans les grandes lignes ci-dessous :

Le Conseil régional a adopté les conditions suivantes pour l’attribution de la subvention :

  • Seront financés : l’achat d’alarmes, de détecteurs, de capteurs, de caméras ainsi que des écrans de contrôle destinés à protéger l’habitation contre l’intrusion et le vol. En revanche, sont inéligibles la location ou l’abonnement à un système de télésurveillance ainsi que les dépenses de gardiennage.
  • Sont éligibles les propriétaires et les locataires ayant leur résidence principale en Ile-de-France
  • Seuls les habitats individuels propriétés d’un particulier sont concernés par cette aide, étant entendu qu’une seule aide peut être versée par foyer fiscal.
  • L’aide est accordée aux Franciliens dont le revenu fiscal de référence est égal ou inférieur à 46 460 euros
  • Montant de la subvention : Les dépenses engagées doivent être d’un montant minimum de 100 euros TTC. L’aide est forfaitaire d’un montant de 100 euros. Les dépenses de type étude et expertise ne sont pas prises en charge.
  • Quel budget pour la région : La région a affecté 500 000 euros en investissement pour permettre les premiers versements aux Franciliens éligibles. Cela revient à subventionner 5000 foyers pour l’année 2021. Aucune précision en revanche sur les prochaines années. La subvention pourra s’arrêter à l’année 2021 ou bien être renouvelée l’année prochaine ou les suivantes à l’image de la subvention vélo.
  • Calendrier : Le dispositif sera ouvert à compter du 1er novembre 2021 pour des dépenses acquittées à partir du 22 juillet 2021.
  • Comment obtenir la subvention : dépôt de demande accessible sur la Plateforme des Aides Régionales (le formulaire n’est pas encore disponible, il le sera probablement début novembre)
  • Les pièces à fournir sont : le formulaire de demande d’aide, le dernier avis fiscal, un RIB, les factures acquittées (à compter du 22/07/2021)

 

Également la délibération prévoit, à l’article 7, des dispositions visant plus particulièrement les copropriétés inscrites en « quartier politique de la ville ».

Il s’agit d’une aide aux investissements participant à la sécurité de leurs parties communes, à savoir :

> « Financement à hauteur de 50 % TTC de la dépense correspondant à :

  • la réalisation de diagnostics techniques de sécurisation
  • la 1ère installation d’équipements de vidéosurveillance
  • la réalisation d’aménagements de contrôle d’accès »

Plafond porté à 5.000 euros.

Les art 7 bis et 7 ter étendent dispositif à la sécurisation des « copropriétés en difficulté »

 

Cliquez ici  pour en savoir plus sur le programme annoncé

Téléchargez l’Extrait du rapport Mieux vous protéger pour le Conseil Régional IDF juillet 2021

Téléchargez la Délibération N°CR2021-056 du 21072021 sur le rapport Mieux vous protéger et son annexe

VISION PARTAGEE

Interviews de Monsieur Joseph Levy, PDG d’ITQ Group et membre du conseil d’Administration du GPMSE

Monsieur Levy, vous avez rejoint le conseil d’Administration du GPMSE début juillet, pouvez-vous nous rappeler quelles sont les activités d’ITQ Group ?

Notre Groupe exerce ses activités exclusivement dans la sécurité privée, tant électronique, que de services de prestations humaines.

Si nous avons créé notre entreprise, uniquement par le prisme de solutions de sécurité électronique (vidéo, contrôle d’accès, détection intrusion, incendie et la maintenance associée, mais aussi de la démarque inconnue), nous avons étendu notre gamme avec la télésurveillance, comme la vidéosurveillance en faisant l’acquisition d’une entreprise basée à Chartres 5/5 sécurité, qui offre en plus des prestations de rondes, interventions et surveillance humaine.

Nous avons une station de télésurveillance agrée APSAD et sommes par ailleurs également membres du GES.

 

Quel est votre parcours au sein de la société ITQ Security ?

Je suis le créateur de l’entreprise en 2011 avec mon associé Ivan Marciano, et ensuite mon frère Jacques Levy nous a rejoint. Occupant les fonctions de Président Directeur Général, mes missions se concentrent sur la bonne pérennité de l’ensemble des activités, le développement, la stratégie et la finance.

 

Pour quelles raisons avez-vous souhaité rejoindre le conseil d’administration du GPMSE ?

Déjà membres du GPMSE Numérique, la transition a été naturelle, mais au-delà de l’appartenance à un syndicat professionnel, ma motivation est surtout de partager, échanger sur nos expériences professionnelles, et réfléchir au futur de nos métiers ensemble.

Le monde change en permanence et tout va très vite, nous devons stabiliser nos savoir-faire, tout en innovant et en nous adaptant aux contraintes du marché et à l’exigence de nos clients. Où mieux qu’un syndicat professionnel et patronal pour y réfléchir ?

 

Comment souhaitez-vous contribuer ?

Je reste à disposition pour contribuer dans les groupes de travail, où mon expertise de chef d’entreprise apportera de la valeur.

 

Selon vous quels sont les enjeux majeurs en termes de sécurité électronique sur le territoire français dans un futur proche et à plus long terme ?

Ce que je vais vous dire n’est pas nouveau, mais à mon sens, les enjeux se porteront sur l’intégration de services multiples à base de solutions vidéo, et nous avons une obligation de former nos équipes. La cyber prend de plus en plus d’espace dans nos prestations, et c’est l’enjeu majeur que je vois. Comment offrir des services innovants, performants en maintenant une véritable sécurité des données ?

Les fabricants tant de matériels que les éditeurs de logiciels nous fournissent des produits et des solutions extraordinaires et nous souhaitons en faire profiter nos clients. A nous de trouver des moyens de sécuriser toutes ces data.

Je n’oublie pas au passage les systèmes de détection de plus en plus intégrés et l’exigence en matière de prix qui devient forte.

 

Comment voyez-vous l’évolution de ce secteur ?

En ce qui me concerne, je suis très positif ! La demande est là, nous avons une croissance dans nos secteurs que beaucoup envient, à nous d’offrir des services et des solutions de qualité, et conformes à la demande, et tout se passera bien.

Comme je l’ai plus ou moins déjà dit, les solutions ne peuvent pas être basées sur une seule activité de sécurité privée, mais elles doivent intégrer l’ensemble des prestations tant électroniques, qu’humaines, dans une offre globale plus riche en services et à valeur ajoutée.

 

Quels messages aimeriez-vous transmettre aux adhérents qui nous lisent ?

Je suis particulièrement heureux et fier de représenter mon groupe au sein de la noble institution GPMSE, comptez sur mon engagement à vos côtés.

Soyons fiers de nos métiers !

VEILLE ET OUTILS DU MANAGER

Vaccination et pass sanitaire au travail

 

Face au nombre de contaminations liées au variant Delta de la Covid-19 le Ministère du travail recommande d’accélérer la vaccination. Cela doit permettre d’éviter une reprise de l’épidémie et de nouvelles restrictions sanitaires qui viendraient entraver le redémarrage économique et la vie sociale. Tous les salariés et les employeurs sont ainsi incités à se faire vacciner afin de pouvoir se protéger, protéger leur entourage et poursuivre leur activité professionnelle.

Ils peuvent s’adresser à :

  • Un centre de vaccination (www.sante.gouv.fr, 0 800 009 110 – gratuit) ;
  • Leur service de santé au travail ;
  • Une pharmacie, leur médecin ou un infirmier libéral.

La vaccination peut s’effectuer sur le temps de travail et sans perte de salaire.

 

Concernant le pass sanitaire :

 

Les salariés, bénévoles et autres personnes qui interviennent dans les lieux, établissements, services ou évènements ci-dessous sont concernés par l’obligation de présentation du pass sanitaire à compter du 30 août 2021 notamment :
– Hôtellerie et tourisme ;
– Bars et restaurants ;
– Établissements culturels, de loisirs ou sportifs (cinémas, théâtres, salles de spectacles ou de concerts, monuments, musées, bowling, salles de jeux, zoo, parcs à thèmes, etc.) ;
– Séminaires, foires et salons professionnels (rassemblant plus de 50 personnes et organisés en dehors des locaux de l’entreprise) ;
– Transports longue distance de personnes ;
– Grands centres commerciaux (sur décision préfectorale).
Consultez la liste complète des établissements.

Les employeurs doivent y vérifier le pass sanitaire grâce à l’application TousAntiCovid Verif, téléchargeable sur un smartphone ou tout autre dispositif respectant des conditions fixées par le ministère de la Santé.

Le Ministère du travail a émis deux documents pour accompagner les employeurs et les salariés dans la mise en place des dispositifs de vaccination et de contrôle du pass sanitaire

Téléchargez le dépliant EMPLOYEUR & SALARIÉ JE ME VACCINE

Téléchargez le document Conséquences sur le contrat de travail – Pass sanitaire en entreprise

 

Nouveau protocole sanitaire

 

Le Ministère du travail a publié une nouvelle version du protocole sanitaire en entreprise, applicable depuis le 1er septembre 2021.

Le Protocole porte un assouplissement concernant le télétravail. Le Gouvernement lève l’exigence d’un nombre minimal de jours en télétravail et redonne la main aux entreprises sur le sujet.

Le recours au télétravail reste une option possible, charge aux employeurs d’en convenir les modalités avec les représentants du personnel dans le cadre de la négociation du dialogue social entreprise.

Par ailleurs, le port du masque en entreprise reste en vigueur avec quelques allègements :

« -En extérieur : Pour les travailleurs en extérieur, le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d’incapacité de respecter la distance de deux mètres entre personnes ». En l’absence de ces conditions, l’exigence est levée.

Également, dans les lieux ayant le statut d’établissements recevant du public : pour les salariés ayant accès à l’établissement ERP avec un pass sanitaire, l’exigence du port du masque est levée à l’exception des déplacements longue distance par transport interrégionaux et de décision du préfet de département ou de l’exploitant ou de l’organisateur le rendant obligatoire lorsque les circonstances locales le justifient.

Téléchargez le protocole-nationale-sante-securite-en-entreprise 10 sept 2021