MEILLEURS VOEUX !

Le Président Patrick Lanzafame et les administrateurs vous adressent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2022

LA PAROLE A UN PARTENAIRE

Résultats étude AG2R LA MONDIALE / Harris Interactive sur l’allongement de tous les âges de la vie

 

AG2R LA MONDIALE, partenaire de notre Assemblée Générale, a mandaté Harris Interactive pour réaliser une série de 12 études d’ici à 2023, sur le thème de « la Longue Vie ».

Cette première étude* sur l’allongement de tous les âges de la vie a été effectuée en ligne du 22 avril au 7 mai 2021 auprès d’un échantillon de 7 033 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.

« L’accroissement de l’espérance de vie entraîne un allongement de tous les âges, du premier au quatrième, et pas uniquement la période liée à la vieillesse : notre modèle de protection sociale en est challengé.

À travers cette démarche baptisée « La Longue Vie », nous engageons une réflexion ouverte à tous, prospective et pragmatique. Elle ouvre avec cette première étude, inédite par sa thématique et par son ampleur. Celle-ci fait ressortir plusieurs éléments marquants ; en particulier, que cet allongement de tous les âges de la vie, globalement perçu positivement par les Français avec un bémol s’agissant de la vie active, éclaire un vaste champ des possibles. Elle témoigne par la même occasion des nouveaux défis à relever auxquels la société leur paraît moins bien préparée qu’auparavant et pour lesquels ils attendent des solutions que nous entendons leur apporter ». Souligne André Renaudin, Directeur général d’AG2R LA MONDIALE.

Les 10 enseignements principaux de l’étude AG2R LA MONDIALE / Harris Interactive

– Hormis l’enfance, les Français décrivent un allongement généralisé de tous les âges de la Vie : l’adolescence et les études avant la vie active, la vie active, la retraite, le quatrième âge.

– Toutes les générations ont le même vécu. La Longue Vie est désormais un fait de société qui concerne les Français de 13 à 98 ans et plus.

– Un seul cas particulier : la durée de la vie active, qui s’est temporairement réduite pour les générations ayant bénéficié de la retraite à 60 ans (personnes généralement nées avant 1950).

– De façon générale, l’allongement des âges de la vie est perçu très positivement s’agissant de l’âge de l’adolescence et des études, comme de l’allongement de la période de retraite. L’allongement de la vie active est perçu moins positivement, avec un regard plus favorable des jeunes générations.

– L’allongement des âges de la vie s’accompagne d’une ouverture du champ des possibles : facilité accrue de faire des études, de changer de métier au cours de sa vie, ouverture sur le monde, possibilité d’avoir des loisirs, de vivre longtemps en bonne santé, de changer de milieu social.

– L’allongement des âges de la vie s’accompagne en parallèle d’une détérioration relative de la situation financière, d’une difficulté accrue à devenir propriétaire de son logement, à épargner et à construire une relation de couple solide.

– Dans l’allongement de la vie avant la période active, deux changements sont unanimement salués : les possibilités de réorientation pendant toute la durée des études et l’accès d’un plus grand nombre de jeunes aux études supérieures. S’agissant de la vie active, le changement positif majeur concerne les possibilités de réorientations professionnelles pendant toute cette période.

– De façon générale, face à de nombreuses évolutions perçues plutôt positivement ou très positivement par les individus, la société paraît moins bien préparée.

– Au cours de La Longue Vie, les coups durs ne manquent pas et se produisent à tous âges. Près d’un Français sur trois fait face à des difficultés fréquentes ou permanentes. C’est tout particulièrement vrai pour les étudiants et jeunes adultes. Et le phénomène concerne près de la moitié des Français(es) élevant seul(e)s leurs enfants.

– À qui peut-on se fier ? D’abord à la famille et aux amis les plus proches. Ensuite au mouvement associatif ET à la Sécurité sociale. De toutes les institutions, la Sécurité sociale sort loin en tête lorsqu’il s’agit de contribuer à la solidarité. Et pour tous les autres acteurs, il y a des places à prendre. Il y a ceux qui sont assez bien placés et aussi ceux qui partent avec un assez fort handicap.

*Toute utilisation des résultats de cette étude doit s’accompagner de la mention « étude AG2R LA MONDIALE / Harris Interactive ».

 

Téléchargez l’étude

COMMUNIQUE DE PRESSE BILAN AG GPMSE NOVEMBRE 2021

Le GPMSE, Groupement Professionnel des Métiers de la Sécurité Electronique a réuni les 04 et 05 novembre dernier à Reims près de 130 participants (adhérents, partenaires, experts, institutionnels, invités VIP,…) pour son Assemblée Générale annuelle.

Alors que les périodes de confinement avaient rendu impossible l’organisation d’une Assemblée Générale en présentiel depuis 2019, les aspects statutaires ont été traités début juillet 2021 en visioconférence.

Un rassemblement physique était donc particulièrement attendu et le taux de participation démontre la volonté des adhérents et des partenaires de renouer avec la convivialité des échanges et rencontres en présentiel.

Ainsi nous avons enregistré cette année un nombre record de 22 partenaires engagés à nos côtés : AG2R la Mondiale, Aquila, Aritech, ALTEC /ATLS, AXA / LCS Assurance, Azur Soft, Batteries 4PRO / VLAD, CMI, Dorlet, ESI, Francofa Eurodis, Hikvision, Intégral Système, Keyyo, Optex, Praxedo, Protect France, Release Capital, Serviacom, Sorhea, Surtec, Verspieren.

L’occasion pour chacun de participer à 1 journée et une matinée rythmées par les présentations des travaux internes, des groupes de travail GPMSE et des interventions d’experts ponctuées de nombreux moments d’échanges et de networking.

Le traditionnel dîner qui clôture la première journée s’est déroulé au Palais du Tau qui jouxte la cathédrale de Reims. Les invités ont eu accès à une visite privée des collections du musée avant un dîner champenois et festif dans ce lieu exceptionnel.

Dans le cadre des présentations des travaux internes, les adhérents ont été informé de l’avancée des travaux de normalisation et de certification via les représentants de la Commission Technique Télésurveillance. Puis se sont succédés, la Commission Juridique et travaux législatifs relatifs à la loi « Pour une sécurité Globale préservant les libertés » et l’ouverture du périmètre réglementaire, la Commission Sociale et le Comité de pilotage pédagogique et Formation.

Les adhérents ont également pu apprécier l’avancée des actions de communication et notamment la refonte en cours du site internet ainsi que la nouvelle charte graphique.

Parmi les interventions, il est à noter cette année, une volonté d’ouvrir les débats sur des thématiques liées aux innovations technologiques et plus largement à une vision prospective.

Notamment, l’intervention relative à l’Intelligence artificielle appliquée au traitement des images par Chekib Gharbi, le retour d’expérience de la Start-up KOOPING par Marc Decombas ou la problématique de la disruption par Alain Staron.

Les participants ont pu également découvrir la présentation du Panorama général et indicateurs du secteur de la sécurité ainsi que les résultats de l’Etude relative à l’activité d’Installation et de maintenance de systèmes de sécurité électronique par Patrick Haas.

Enfin, le Préfet Olivier de Mazières, Délégué ministériel aux partenariats, aux stratégies et aux innovations de sécurité, DPSIS, ministère de l’Intérieur nous a fait l’honneur de sa présence pour clôturer les débats sur la vision de l’Etat au cours des prochaines années, la place des technologies de sécurité électronique dans le schéma de l’activité de sécurité privée et des relations avec les forces de l’ordre.

Ce millésime 2021 de l’Assemblée Générale du GPMSE plébiscité par l’ensemble des participants, confirme et renforce l’esprit d’engagement et de cohésion du réseau d’adhérents et de partenaires.

Et c’est sur cet élan très positif que nous travaillons déjà à la préparation de l’édition 2022 qui se déroulera dans le sud-est de la France les 09 et 10 juin prochain.

Nous contacter :

Béatrice de Bagneux – Déléguée Générale

+ 33 6 27 80 06 19 – beatrice.debagneux@gpmse.com

 

Emmanuelle de Waldner – Responsable de la Communication

+ 33 6 14 69 35 27 – emmanuelle.de-waldner@gpmse.com

Aquila, la sécurité mobile, France métropolitaine et Drom

Quelle est l’activité d’Aquila, le partenaire Premium de l’Assemblée Générale du GPMSE 2021 ?

L’activité d’Aquila consiste à faire réaliser des prestations humaines dans le domaine de la sécurité privée : interventions sur alarmes, rondes de sécurité, gardiennage d’urgence ou planifié ponctuel.

Afin de parvenir à ces objectifs, Aquila a historiquement et stratégiquement conçu la nécessité de disposer d’un Réseau de prestataires indépendants référencés, initialement choisis pour leur conformité à leur cahier des charges. Régulièrement audités, les prestataires locaux sont engagés à leurs côtés dans une permanente démarche de recherche de la qualité optimale.

Aquila obtient ainsi la standardisation nationale des critères de réalisation des prestations qu’ils organisent et adressent à leur Réseau composé de 300 partenaires locaux.

Cette expertise unique permet de garantir des prestations quelle que soit l’heure, dans le délai le plus court possible, partout en France et Drom, sur plus de 36 000 communes.

A ce jour, les équipes d’Aquila traitent une banque de données de plus de 800 000 abonnés et ont réalisé 3 200 000 interventions depuis leur création.

Un interlocuteur unique. Une couverture nationale. Une équipe disponible 24h/24

LE GPMSE PRESENT SUR MILIPOL

Une délégation du GPMSE a été invité sur Milipol le jeudi 21 octobre pour une visite « sur-mesure » axée sur les nouvelles technologies de plus en plus présentes sur ce salon. Des rencontres riches et des échanges passionnants ont ponctué ce parcours avec les représentants de grands groupes, de petites PME et de start-up.

A l’issue de la visite, Patrick Lanzafame, le Président du GPMSE a animé un atelier sur le thème:  » Quels enjeux de formation pour la sécurité électronique pour les prochaines années à venir ? « .

 

Arrêt progressif du Réseau de Téléphonie Commuté

Chers adhérents,

Nous vous rappelons que la modernisation du Réseau de Téléphonie Commuté (RTC ou RNIS) par les opérateurs de télécommunications avance selon le calendrier établi par l’ARCEP.

Tous les clients résidentiels, administrations, professionnels, opérateurs d’usages spéciaux (téléalarmes, téléassistance, ascensoristes, etc.), qui détiennent une ligne fixe téléphonique par le RTC, sont concernés.

Progressivement, les opérateurs de télécommunications vont migrer cette technologie en protocole internet (« IP » ou « VoIP ») par zones géographiques.

  • Sept communes « pilotes » vont migrer à compter du 15 octobre prochain,
  • Début du planning national à compter du 15 octobre 2023

Vous trouverez ce planning 2023-2025 sur le site de la FFT par le lien suivant : https://bit.ly/3amcnls  .

Il sera mis à jour régulièrement par la FFT pour couvrir l’ensemble du territoire d’ici 2030.

 

En 2017, le GPMSE a participé aux Groupes de Travail avec la Fédération Française des Télécom pour effectuer un bilan pour un parc client non négligeable en téléalarme utilisant cette technologie.

Un livre blanc ainsi qu’une plaquette pédagogique qui résument les enjeux, le calendrier,  ont été élaborées par la FFT en finalité de ces GT. Largement diffusés lors des commissions techniques, nous vous rappelons qu’ils sont toujours disponibles sur le site Internet de la FFT via le lien suivant : https://www.fftelecoms.org/etudes-et-publications/  (Recherche : Fin du RTC)

Le GPMSE invite fortement ses adhérents, installateurs, mainteneurs, télésurveilleurs, à prendre en compte dès ce jour, si ce n’est pas déjà en cours,  le planning de migration des zones géographiques telles que défini sur le site de la FFT.

La coupure des lignes RTC entraînera potentiellement l’isolement du site en téléalarme.

Nous avons un devoir de conseil envers nos clients, nos partenaires et nous devons les sensibiliser sur la nécessité d’évolution technologique des équipements de téléalarme que nous avons en gestion.

N’hésitez pas à transmettre cette information en interne vers vos services techniques, opérationnels, … pour effectuer un bilan de votre parc clients concerné et mettre en place les actions que vous jugerez nécessaires.

La commission technique du GPMSE se tient à votre disposition pour tout complément d’information.

Nous évoquerons plus largement ce point lors de la commission du 15 décembre 2021.

Pour toutes questions vous pouvez envoyer vos demandes au secrétariat du GPMSE qui transmettra :

secretariat@gpmse.com

Pour consulter le site de l’ARCEP : cliquez ici