GPMSE Fédération a accueilli, les 23 et 24 mai derniers, près de 140 participants, au Pré Catelan, à Paris, à l’occasion de sa 19e Assemblée Générale. Deux jours durant lesquels rapports moraux et financiers ont été validés. Dominique Vilmin prend la Présidence du GPMSE Télésurveillance.Jean-Christophe Chwat, Président du GPME Fédération et Luc Jouve, Président du GPMSE Installation avaient été reconduits à leur Présidence respective en 2018.

Un bilan positif et des convictions affirmées

photo 1Rapports moraux et financiers ont été, une fois de plus, unanimement validés, lors de la première journée ; les adhérents présents, venus nombreux pour les 20 ans du GPMSE, ont massivement soutenu le fort engagement des Présidents, au profit de l’intérêt général.

Jean-Christophe Chwat, Président du GPMSE Fédération et vice-président de la FFSP (1), a souligné les efforts menés, en concertation avec les pouvoirs publics, dans le cadre du continuum de sécurité. Il a rappelé le travail opéré, tout particulièrement, avec la Délégation aux Coopérations de Sécurité, depuis l’audition, réalisée voici un an, par les députés Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue, suivie de la publication du rapport, à l’automne dernier. Il s’est réjoui des bonnes relations entretenues avec les autres instances publiques, en lien avec la profession, comme le Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS), la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ), l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) ; ce qui a permis « des avancées significatives dans le domaine de la formation et la mise en place d’actions pour une meilleure prise en compte de l’évolution des métiers et une plus grande professionnalisation », a-t-il déclaré. Toujours en concordance avec le continuum de sécurité, Jean-Christophe Chwat a salué les diverses démarches entreprises avec d’autres organisations, offrant aux adhérents de nouvelles opportunités de développement et de coopération ; citant notamment le partenariat croissant avec l’Agora des directeurs sécurité.

Enfin, le Président du GPMSE Fédération a remercié l’ensemble des acteurs ayant fortement contribué à la concrétisation du rapprochement GPMSE/USP Technologies ; rappelant la nécessité de cette fusion « pour une vision plus globale, une meilleure représentativité et une plus grande capacité d’être entendu et compris. »

Luc Jouve, Président du GPMSE Installation, a également souhaité rappeler les actions de sensibilisation menées en région, tout au long de l’année 2019, via la continuité des matinées de sensibilisation aux risques cyber, en coordination avec les délégués régionaux de l’ANSSI, les référents cyber de la Gendarmerie et/ou de la police nationale, le CNPP, le cabinet Verspieren, l’Agora des Directeurs Sécurité ; sans oublier « notre fidèle partenaire Francofa Eurodis, qui a contribué à la réussite de ces matinales ». En outre, il a mentionné aux adhérents l’importance des certifications Cybersécurité@ pour le service d’installation et de maintenance des systèmes d’intrusion et de vidéo, ainsi que les nouvelles offres d’apprentissage liées à la maîtrise des nouvelles technologies. « Pour inciter les installateurs à réaliser massivement et rapidement ces démarches, sous mon impulsion, CNPP Cert. a mis en place une formation, à l’attention des adhérents du GPMSE Installation, portant sur la sécurisation des systèmes de sécurité/sûreté…»

Luc Jouve a également confirmé sa volonté d’ouverture vers l’Europe, via l’intensification d’actions communes avec les organisations professionnelles partenaires, en Espagne et surtout en Belgique ; ainsi que sa détermination à monter un groupe de travail, dès septembre, portant sur les technologies avancées et tout particulièrement l’Intelligence artificielle. « Nous nous rapprochons, actuellement, d’experts, qui s’associeront aux adhérents intéressés pour mener des réflexions sur ces sujets et porter un projet à dimension européenne. »

Enfin, il a réaffirmé son engagement à faire évoluer les textes au profit d’une profession réglementée, en spécifiant les derniers échanges et travaux menés en ce sens

Au sujet du GPMSE Télésurveillance, Patrick Lanzafame a souligné les grandes actions menées au profit des dirigeants de centres de télésurveillance et de leurs collaborateurs, durant son mandat de président. Sur le plan de la formation, plus de 120 acteurs ont suivi le Stage de Maintien et d’Actualisation des Compétences (MAC) Télésurveillance, dans l’objectif de renouveler leur carte professionnelle. En outre, Patrick Lanzafame a annoncé que le titre professionnel O.S.T.I.S.D. a permis la délivrance de 40 certifications, depuis le début de l’année, permettant à ces récents diplômés d’occuper un poste d’Opérateur en traitement d’information de sécurité à distance. Concernant le volet social, la représentativité du GPMSE télésurveillance dans la convention collective nationale des entreprises de prévention et de sécurité a permis de faire entendre la voix de ces professionnels. Le GPMSE Télésurveillance s’étant vu confier le dossier des métiers émergents de la sécurité électronique, des réflexions sont actuellement menées.

Enfin, Patrick Lanzafame a salué les actions menées par le groupe de travail sur l’arrêt du réseau commuté du téléphone (RTC), rappelant que le rôle du GPMSE est d’informer et accompagner les adhérents dans toutes ces mutations.

La présidence du GPMSE Télésurveillance

AG GPMSE 23 MAI DV ET PLLe mandat de Patrick Lanzafame arrivant à échéance, Dominique Vilmin a été élu Président du GPMSE Télésurveillance. Mandat que ce dernier a accepté jusqu’à une nouvelle élection, qui devrait avoir lieu en septembre prochain. Dominique Vilmin, directeur général de Critel SA(2) depuis 2006, était jusqu’alors vice-président du GPMSE Télésurveillance. « Je remercie le Conseil d’administration et l’ensemble des adhérents pour la confiance qu’ils m’ont témoignée, en m’élisant Président du GPMSE Télésurveillance. Je suis conscient de l’importante mission qui m’a été confiée, en acceptant cette fonction. Même si j’ai accepté ce rôle pour une courte période, cette élection est, pour moi, l’occasion d’affirmer les valeurs qui m’animent : agir, au quotidien, pour l’intérêt général de la profession, l’évolution des métiers et la pérennité des emplois. J’aurai à cœur de travailler, en binôme, avec Patrick Lanzafame, sur tous les dossiers en cours, comme sur les chantiers que nous allons initier ensemble ».

 

 

De l’expérience acquise vers une vision prospective

24 MAI TR 1 ET 2Cette Assemblée générale étant propice à célébrer les 20 ans du GPMSE, ainsi que les 40 ans de son ancêtre, SYNIAL, premier syndicat de la sécurité électronique, la deuxième journée fut l’occasion de revenir sur l’évolution du secteur de la sécurité/sûreté, ces dernières années, puis de mener une réflexion sur l’avenir de la profession et du secteur de la sécurité, de façon plus globale.

Ainsi, fort de son expérience, tout en sachant s’entourer d’experts, le GPMSE est en veille constante pour mieux appréhender les améliorations à apporter, et se projeter vers une évolution conforme aux attentes du marché. Ce, dans l’intérêt général.

Aussi, suite aux échanges menés lors de la deuxième table ronde, il en ressort que les technologies qui assisteront, demain, l’humain, pour une meilleure prévention et toujours plus d’efficience en matière de sécurité des personnes et des biens, devront être, à la fois, éthiques et sécurisées. En outre, ces transformations nécessiteront une évolution des textes de loi actuels et quelques changements de culture en lien avec la sécurité privée. Ainsi, de grands chantiers restent encore à venir pour le GPMSE.

Pour connaître les résultats de l’Assemblée Générale, cliquez ICI 

 

 

 

Communiqué rédigé et publié par Virginie Cadieu, le 18/06/2019

Share This