Ces dernières semaines, les sociétés en sécurité électronique ont dû faire face aux demandes pressantes de nombre de leurs clients souhaitant prévenir tout risque sanitaire et de propagation du COVID-19, en s’équipant d’outils de contrôle de la température corporelle ; ce, à l’attention de leurs collaborateurs. Lors d’une interview, Ludovic Demée Directeur de la Prévention et de la Sécurité Publique de la Ville d’Evreux, nous apporte son éclairage à propos de l’installation de caméras thermiques dans 21 communes de l’agglomération d’Evreux Portes de Normandie. Quant à Laurent Zaffran, dirigeant le service commercial de Securitas Technologies, adhérent du GPMSE Installation, il nous partage son avis sur les avantages de ces matériels et la raison pour laquelle leurs clients ont souhaité s’équiper.

 

« Soutenir nos communes face à cette pandémie inédite »

Si les collectivités ont été fermées au public dès le confinement, comme cela fut le cas pour les communes de l’agglomération d’Evreux Portes de Normandie, « nous nous sommes précocement penchés sur la protection des administrés », souligne Ludovic Demée, qui ajoute « nous avons alors proposé, aux élus locaux, l’achat de caméras thermiques, via une plateforme d’achat, de façon que les 73 communes, qui composent cette communauté d’agglomération, puissent se procurer le même matériel. En moins de 48 heures, 21 communes ont passé commande de caméras thermiques. Les livraisons ont été rapidement réalisées. Les communes ont ainsi prioritairement équipé les Ehpad, les Foyers Logement, les groupes scolaires, les établissements recevant du public. »

Les élus locaux semblent satisfaits de leur achat : « nos administrés sont réconfortés par la présence des caméras », affirme Ludovic Demée. L’installation de ces caméras devrait être installée jusqu’à fin septembre/début octobre 2020. « Notre volonté est d’être agiles et efficients, tout particulièrement lorsque nous vivons une telle crise. Or, cela résulte d’un travail quotidien et l’expertise des personnes travaillant au sein de la cellule de crise nous a permis de gérer, au mieux, cette période. Je m’en réjouis grandement. »

En outre, le Directeur de la Prévention et de la Sécurité Publique de la Ville d’Evreux souhaite préciser que la préservation de l’anonymat dans l’espace public est une dimension essentielle et qu’à ce titre, tout est mis en œuvre pour préserver ce droit fondamental.

 

Répondre aux attentes de nos clients, tout en tenant compte du cadre législatif et du règlement européen : une priorité pour Securitas

« En souhaitant acquérir ce type de dispositif, un des objectifs de nos clients était, initialement, de rassurer leurs collaborateurs amenés à devoir se déplacer et à se rendre sur site, pendant le confinement. C’était également le moyen de permettre à l’ensemble du personnel, dès l’annonce du déconfinement, de revenir dans les locaux en limitant toute crainte liée à la pandémie.

Le fait de pouvoir vérifier la fièvre, un des premiers symptômes du Covid 19, à l’entrée de leur site, et ce même après le déconfinement, leur paraît essentiel » précise Laurent Zaffran, qui ajoute « nous avons dû, très vite, répondre à de très nombreuses demandes, dès le début du mois de mars, tout particulièrement concernant nos clients dirigeant des sites industriels et des usines. Néanmoins, nous sommes toujours restés très prudents lors de la commercialisation des solutions de capteurs thermographiques. D’une part, nous rappelons que les agents de sécurité n’ont pas pour mission de réaliser des prises de température. D’autre part, nous mentionnons les appels de la CNIL à la préservation des droits et libertés des citoyens. »

 

En outre, ces capteurs n’automatisent aucune donnée, « conformément aux décisions de la CNIL », affirme Laurent Zaffran, qui ajoute « la précision des caméras et bornes de contrôle est de +/- 0.5°. Chacune peut être installée de façon permanente ou temporaire. Leur installation se fait, systématiquement, dans le strict respect des dispositions du code du travail. Je rappelle que ces caméras et bornes sont beaucoup plus aisées à utiliser que les thermomètres à infra-rouge, pas toujours efficaces, ces derniers étant difficilement compatibles avec les gestes barrières. Des thermomètres peuvent être proposés à l’usage des collaborateurs, dans les bureaux. Via les capteurs thermographiques, une seconde suffit pour détecter la température. »

Et de préciser qu’il est conseillé de placer ce matériel à l’intérieur du site « pour éviter les variations de température et les effets du vent. »

 

Publié le 25 juin 2020

Share This