Le 28 mars 2018, se tenait la septième édition du Gala de la Sécurité. Parmi les 350 convives, les Présidents GPMSE Fédération, Installation et Télésurveillance, en tant que partenaires de l’événement, participaient à cette soirée.
A cette occasion, Jean-Christophe Chwat et Luc Jouve ont été interviewés par Patrick Haas, rédacteur en chef du magasine  » En Toute Sécurité ».

Tout d’abord, Luc Jouve, Président GPMSE Installation, pointe du doigt l’existence de certains freins aux évolutions technologiques, dans le secteur de la sécurité électronique : « Comme souvent, la technologie va plus vite que la réglementation. Dans le domaine de la vidéosurveillance, aujourd’hui, la reconnaissance faciale, par exemple, est une technologie qui fait de plus en plus ses preuves. En outre, les menaces terroristes étant toujours bien présentes, la profession doit nécessairement s’adapter; cela passe par l’intégration de technologies toujours plus efficaces. Or, la reconnaissance faciale, qui serait d’une grande utilité, n’est toujours pas autorisée en France, contrairement à certains pays voisins. »

Quant à Jean-Christophe Chwat, après avoir signifié l’incontestable rapprochement du monde de la sécurité électronique et celui de la cybersécurité, « les cybermenaces sont bien présentes dans les univers que nous pilotons. De même que la frontière entre surveillance humaine et sécurité électronique tend à s’amenuiser, alors que ces univers étaient très cloisonnés hier, la sécurité des systèmes d’information devient aujourd’hui le socle de tout cet environnement sécuritaire … », le président de GPMSE Fédération rappelle qu’il reste encore beaucoup à faire dans l’accompagnement des entreprises, face à la mutation technologique qui s’opère. « Les entreprises s’y préparent. Certaines sont plus novatrices que d’autres. GPMSE sensibilise, accompagne ses adhérents dans cette transformation digitale et la mise en application du RGPD. […]  Le GPMSE essaie d’être  à la pointe; ce qui se traduit notamment par la publication d’un guide de bonne conduite… »

 

Pour regarder l’interview vidéo, cliquez ICI

 » Je suis ravie que GPMSE s’inscrive dans ce partenariat depuis plusieurs années, et remercie les Présidents pour leur participation au Gala, suivi par plus de 23 000 personnes et vu 294 000 fois sur twitter, cette année. Ce RDV annuel, basé sur les échanges, la convivialité, pour toute une communauté, celle de la sécurité, est un moment important que nous sommes heureux de faire partager au plus grand nombre d’acteurs« , déclare Anaïs Robert, responsable National Agora Sécurité-Sûreté.

Rédigé et publié le 14 avril 2018 par Virginie Cadieu